L’instrumentarium

Ici, au sein de l’instrumentarium, quatre instruments géants nous expliquent les principes de la formation des sons.

L’instrumentarium

Aérophones

À votre gauche, se trouve le représentant musical des instruments à vent ou aérophones : un sifflet praticable : installez-vous dans cet aérophone orange, et attendez que le mur coulissant se déplace vers le haut ou vers le bas. Le son devient-il plus aigu ou plus grave ?

Membranophones

Membranophones

La station suivante est notre tambour géant, qui représente tous les membranophones ou instruments à peau. N’hésitez pas à frapper doucement un rythme en tapant sur le tambour avec la paume de vos mains.

Idiophones

Au plafond au-dessus sont fixées des lames de xylophones. Le xylophone constitue un exemple d’instruments autophone appelés également idiophones.

Chordophones

Chordophones

Le dernier instrument géant au sein de cette installation spatio-sonore est notre instrument à cordes surdimensionné qui appartient au groupe des chordophones.

Ces instruments se mettent à vibrer sous l’impulsion d’un système informatique et génèrent ainsi un résultat sonore unique.

Le traitement numérique des sons

Dans cette pièce, on trouve également d’autres terminaux interactifs. Ils permettent de se rendre compte de l’état actuel du traitement numérique des sons. Les sons sont rendus visibles, et en intervenant sur ces sons, vous pouvez créer votre propre paysage sonore :

La couleur des sons

Le spectre des ondes sonores d’un son se compose d’une tonique, d’une harmonique et de composantes de bruit, et il contribue de manière considérable au « caractère » particulier de ce son. Vous trouverez ici un atelier de dessin acoustique : sons, sonorités, bruits, tous adoptent leur propre couleur. « Peignez » avec votre voix !

Le paysage sonore

Le sonagramme est la représentation graphique d’un son. Comme sur un clavier, les fréquences les plus basses se trouvent à votre gauche, et les plus hautes sur votre droite. L’axe vertical indique l’intensité sonore du son, et la zone déroulante signale le développement temporel d’un son. Avec ces montagnes et ces vallées, vous pouvez visualiser les principales composantes acoustiques d’un son.

L’alliage des sons

Ce qu’on appelle le « sound-morphing » est la métamorphose d’un son en un autre. On peut ainsi assister à la transformation totale de paramètres musicaux tels que l’intensité sonore, la hauteur du son, sa durée ainsi que sa couleur. Durée d’un son et la couleur d’un son.